22/12/2012

Cabarets de village par la compagnie Amarante et Théâtre du N-ombrîle

POUR le Théâtre PopUlaire 

La compagnie Amarante

Implantée en Cévennes, aux alentours du Vigan, dans le Gard. Elle a été fondée en 2007, suite à la rencontre de différents comédien(ne)s sortis de la même formation : l’Ecole Internationale
de Théâtre Lassaad
, à Bruxelles. Ils se rassemblent autour de la
pédagogie de Jacques Lecoq, qui se base essentiellement sur
le théâtre dit « de mouvement ».
 

cerise.jpg

La compagnie se développe dans l’esprit d’un théâtre populaire,
en défendant la qualité et l’exigence artistique à la portée de tous
.

Elle vise différents publics en créant des spectacles pour les adultes,
mais aussi pour le jeune public jusqu’aux tout petits. A travers différents styles et des mises en scène contrastées, on retrouve cependant toujours cette « patte » du corps en mouvement, avec des techniques de jeu variées :
cinéma muet, pantomime, mime, danse, chant, marionnette mais aussi destextes forts et poétiques, qui nous questionnent ou nous démangent !

Tous nos spectacles sont joués en intérieur comme en extérieurCar la compagnie se sent exister dans le monde et les valeurs du théâtre itinérant, celui qui se joue partout, de la rue à la salle des fêtes en passant par les salles de théâtre ou les chapiteaux ; de la ville à la campagne …
Partout où il y a un public à rencontrer, à chavirer, à capter et à découvrir !

Dans cette démarche, la compagnie anime aussi des ateliers et des stagesavant et après les spectacles, ainsi que des moments de débats ou encore met en place des « cabarets de village » là où l’envie s’en fait sentir …

http://www.compagnie-amarante.com/


________________________

Théâtre du N-ombrîle

exp_nam_01_4389.jpg

Fondé en 1995, le Théâtre du N-ombrîle s’inspire de la longue tradition du théâtre d’ombres (Karagözle chat noirle théâtre indonésien) en y ajoutant une bonne dose d’humour absurde et de surréalisme.
Il fait intervenir aussi dans ses spectales de la danse , du chant, de la musique, du mime….

Grâces à des costumes, des accessoires, des maquillages, des décors soigneusement élaborés, il agrandit l’espace scénique au-delà du castelet habituel.
Il plonge ainsi entièrement le spectateur dans une atmosphère particulière.
Chacun des spectacles l’entraîne à une exploration d’un nouvel univers, à travers tous les genres, les lieux les époques, les styles; de la Chine antique au cœur de Londres, du vieux film policier au tréfonds de la jungle africaine…

Nous pensons que l’art de la marionnette n’est pas destiné uniquement aux enfants, mais qu’il s’adresse à un public beaucoup plus vaste, sans limites d’âge, où petits et grands y trouvent leur compte.

http://www.theatredunombrile.be/

13:40 Écrit par InDignés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.